Quand il y a la fête, le conflit est impossible

Le 5 juin 2019

Par  John Smallman

      Alors même que l'humanité se dirige de plus en plus positivement vers l'éveil, des changements d'une importance considérable se produisent à travers le monde. Certains changement, politiques ou géophysiques, sont rapportés dans les médias grand public, d'autres, de nature beaucoup plus positive, sont rapportés dans des espaces moins publics, davantage partagés de personne à personne, via le vaste réseau de canaux de médias sociaux. Les gens du monde entier choisissent de communiquer à propos des questions spirituels qui leur sont personnels, problèmes sur lesquels ils ont constaté que leurs organisations confessionnelles ou religieuses ne traitent pas ou ne peuvent pas traiter.

    L’humanité évolue spirituellement très rapidement et beaucoup d’anciennes organisations religieuses refusent ou sont incapables d’assister leurs membres dans ce processus étonnant d'éveil. Ce sont tous les anciens systèmes - que ce soit les systèmes sociaux, politiques, commerciaux, éducatifs et religieux - qui vont évoluer spirituellement ou bien devenir totalement obsolètes.

    Le nouvel âge, apparu au cours des cinq ou six dernières décennies, est l’âge de l’amour. L'amour est l'état naturel des formes de vie sensibles, mais cela a été oublié pendant des siècles. Maintenant, la prise de conscience grandit rapidement que l'amour est tout. Tout ce qui n’est pas en alignement avec l’amour est irréel, illusoire ; et tandis que les ombres ou les voiles qui cachaient ou dissimulaient l’amour se dissolvent et se désintègrent, la conscience de la réalité de l’amour en tant que force de vie, champ de conscience dans lequel tout ce qui a été créé a son existence éternelle et sans fin, est de plus en plus reconnu et honoré. Le rêve ou, trop souvent, le cauchemar de la vie des sociétés est de changer au-delà même de toute reconnaissance, alors qu'un nombre croissant de personnes s’engagent pleinement dans leur état naturel - l'amour - en le vivant et en le démontrant constamment.

    Le chaos et la confusion qui sont désormais suffisamment apparent dans la politique, les affaires, la religion et, ce qui est horrible, dans les conflits militaires à travers le monde qui provoquent des migrations massives, deviennent maintenant insensés et, fort heureusement, insoutenables. De nouveaux groupes se forment, comme ceux qui reconnaissent maintenant que l’Amour est la réponse, la seule réponse à tous les problèmes et à toutes les problématiques de l’humanité et de la planète, et ces nouveaux groupes définissent très positivement l’intention de s’engager uniquement avec l’Amour à mesure qu’ils prennent participer à des discussions qui ont un effet majeur dans tous les domaines de la vie et de l’activité humaines.

     C’est un moment passionnant et inspirant pour s'incarner en tant qu'être humain sur la planète Terre; car, à mesure que le processus de réveil collectif prend de l’ampleur, de plus en plus de gens prennent conscience du fait que la vie en tant que personne a beaucoup plus de sens que ce que l’on rencontre dans les conditions les plus élémentaires : La lutte pour la survie dans laquelle beaucoup sont engagés à temps plein. Alors que l’Amour s’infiltre dans une multitude de cœurs à travers le monde, les valeurs que les gens honorent et respectent sont de plus en plus orientées vers la spiritualité, ce qui suscite un vif désir d’atténuer et d’éliminer totalement la pauvreté dans le monde et, partant, toutes les souffrances auxquelles l'humanité est exposée.

    La souffrance découle essentiellement du sentiment qu'éprouve une personne d'être sans importance, de faible valeur,  de n'être pas reconnue. Cela, toute personne qui s'incarne en tant qu’être humain l'expérimente à un degré ou à un autre au cours de sa croissance, de la petite enfance à l’âge adulte. Ce sentiment de manque de valeur est dévastateur! En tant qu'êtres divins, enfants bien-aimés de Dieu, tous ont été créés dans un état d'acceptation parfaite, comme des êtres chers, sachant qu'ils étaient chacun un aspect indissociable et essentiel de Dieu, ne faisant qu'un avec lui. Or dans cet état de conscience, il n'y a que de la joie.

     S'incarner dans une forme humaine et être apparemment séparé de cette existence divine est absolument terrifiant. Initialement, dans l’utérus de la mère, en supposant bien sûr que celle-ci soit heureuse d’être avec son enfant, tous les besoins physiques sont fournis instantanément et l’environnement dans lequel la croissance se produit est chaleureux, accueillant et sûr. Cependant, en raison de la relation intimité et de l’immédiateté du lien entre la mère et l’enfant, tous les produits chimiques - nourriture, boissons, médicaments, etc. - et les émotions que la mère ingère et éprouve sont presque immédiatement partagés par l’enfant. Par conséquent, le ventre peut être expérimenté comme un environnement aussi chaud, réconfortant et sûr, comme un environnement dangereusement toxique physiquement, spirituellement et émotionnellement. Pour la plupart, il se situe quelque part entre ces extrêmes, jamais parfait et jamais totalement dangereux.

     Par conséquent, à mesure que les enfants grandissent et se développent, ils apprennent à s’adapter automatiquement aux environnements dans lesquels ils se trouvent pour survivre. Tous ceux qui choisissent de s'incarner sous une forme humaine savent qu'ils vont subir des difficultés, mais, en raison de la planification précise et brillante qui précède l'incarnation, ils savent qu'ils peuvent faire face avec le meilleur succès possible à tout ce qui surviendra pendant leur vie humaine. Néanmoins, à cause de l’amnésie, qui est un aspect inévitable de l’incarnation, ils oublient très vite qu’ils sont des êtres divins et subissent le lavage de cerveau de la culture dans laquelle ils s’incarnent. Ils se rebellent ensuite contre la douleur et la souffrance qui se manifestent plus ou moins avant de l'enterrer ou de nier la souffrance vécue au cours de leurs premières années, car la douleur est beaucoup trop forte pour leur vie. Cela conduit à une colère et à une projection intenses, et leur intense sentiment de malheur est imputé à autrui, au monde ou à Dieu.

     L’évolution spirituelle, qui est un aspect majeur du développement de l’être humain, devrait se faire progressivement, à mesure que l’intelligence de l’enfant se développe, permettant ainsi de susciter la curiosité et l’investigation du sens de la vie et de l’environnement dans lequel il se trouve. Souvent, cela est évité lorsque l’enfant est familiarisé avec les normes culturelles de la société dans laquelle il grandit ou est nourri de force par les croyances que la culture inculque. Ce décalage entre la culture et la curiosité et le désir d’apprendre de l’enfant peut être dévastateur et, par souci de paix, ou même pour survivre, l’enfant adhère aux croyances culturelles et son évolution spirituelle s’arrête pour ainsi dire.

    Cela a été l'expérience de la grande majorité des humains pendant des siècles. Maintenant, cela change rapidement et radicalement, et le réseau mondial a été un grand avantage en encourageant et en stimulant le partage de nouvelles idées qui élargissent énormément les points de vue disponibles pour la discussion et le développement ultérieur. Les systèmes de croyances restreints, étroits et limitatifs ne sont plus acceptés sans poser de questions. Cette ouverture à de nouvelles idées a vraiment commencé à prendre de l’ampleur après la Seconde Guerre mondiale, puis au fur et à mesure que des guerres ont éclaté dans une société qui avait mené deux guerres atroces pour mettre fin à la guerre, la folie des attitudes qui ont inévitablement conduit à des guerres a commencé à être sérieusement interrogée et rejetée.

     Ce questionnement et ce rejet continuent aujourd'hui car, bien que pour beaucoup, il soit très clair que les anciennes méthodes ne fonctionnent pas et ne peuvent fonctionner, ne peuvent pas apporter la paix dans le monde, elles conservent encore un vieux système autoritaire dans lequel des partis, des tribus ou des personnes ayant des points de vue divergents refuser de reconnaître que leurs attitudes sont partie prenante de ce problème permanent.

    La situation évolue maintenant très rapidement, car les jeunes gens qui ont déjà vécu dans la misère dans des zones de guerre ont maintenant des postes d'influence où la sagesse qu'ils ont accumulée au cours de nombreuses périodes de leur vie peut être partagée et mise à profit pour changements essentiels dans les attitudes et les comportements qui permettront l'épanouissement collectif de l'humanité. L'intention divine est que la vie soit remplie de joie, et chaque être que Dieu a créé le sait au plus profond de lui-même. Maintenant, enfin, cette connaissance émerge dans la conscience d'un nombre toujours croissant d'humains, sans distinction d'appartenance ethnique, de race, de culture ou de convictions politiques ou religieuses.

     Le point de basculement est passé! L’humanité avance rapidement, et juste à temps, vers le réveil essentiel qui conduira à l’acceptation du fait que tous sont des êtres divins, créés dans l’Amour, et que tous cherchent donc un retour à l’Amour. L’amour est le champ énergétique, le champ dans lequel la conscience naît. C’est la force vitale qui s’infiltre dans chaque être sensible. En tant que conscience et acceptation de cette vérité divine et inaltérable, la vérité continue de remplir les cœurs d’un nombre croissant de la famille humaine. Cela va se produire à une échelle vaste et globale. Vraiment, la célébration est le moyen le plus approprié d’honorer l’inévitabilité de votre réveil chaque jour. Quand il y a la fête, un conflit est impossible.

Page d’origine : https://johnsmallman2.wordpress.com/page/3/