Retour à la page d'accueil

TPE  Le journal intime

Rédigé par Mlles Bacabara Fanny, Miranda Bouillaguet Sandie
et Blaevoet Anne-Sophie


 
L’incipit de Hell nous fait découvrir un monde original: celui des adolescents extrêmement fortunés. Dès la deuxième phrase, la richesse se manifeste par l’habitat, preuve irréfutable de grande fortune: quartier riche “pétasse du XVIè” qui est le plus luxueux. Le thème de l’argent émaille cette présentation de l’héroïne: thème récurrent qui fait apparaître l’argent comme une obsession, une composante de l’individu: “luxe” (3) “poule aux oeufs d’or” (4) “consomme” (13) “salaire” (15).



*D’après Le Journal D’Anne Frank et L’Herbe bleue d’une anonyme

Malgré tous les passages qui permettent aux héroïnes d’établir un éclaircissement d’elles-mêmes, certains passages font référence à une complaisance narcissique profonde, passée ou présente, où les narratrices se mettent en valeur. Elles cherchent à se faire plaisir, allant jusqu’à la satisfaction personnelle, se manifestant par une vanité insolente.


L’auteur de l’œuvre L’herbe bleue, a en premier lieu écrit son journal pour elle-même, il n’était pas destiné à être publié. Ce sont ses parents qui ont décidé de le faire après sa mort pour aider les jeunes victimes de la drogue à s’en sortir, et à ne

pas finir comme la petite Alice. Pensant que son journal n’était destiné qu’à elle seule, elle se permettait de se vanter bien qu’elle se rabaisse aussi souvent. Au 26 janvier, on remarque qu’elle a confiance en elle, et qu’elle se moque des gens qui l’entoure : « Ce pauvre vieux George va devoir disparaître de la scène comme un cave. Il est passé me chercher après l’école et je n’aurai pas pu m’en fiche d’avantage. Je n’ai même plus besoin de lui comme chauffeur ! » A la lecture de cette phrase, on imagine une fille sûre d’elle, qui n’a aucun souci de fréquentation, une fille populaire. Ce qui n’est pas vraiment son cas, mais le fait d’écrire doit lui faire s’imaginer un monde meilleur où elle serait importante.
Au milieu de sa souffrance, Anne Franck essaie de se mettre en valeur. Lorsqu’elle essaie d’arrêter toutes ses bêtises, ses résultats scolaires remontent, et elle en est fière : « Devine quoi ? Ta petite amie géniale vient de réussir son examen d’anglais ! J’en suis sûre parce que j’ai tout trouvé facile. »
Bien que cela puisse paraître bizarre, la jeune fille est tout de même fière d’avoir vécu tant de choses dans sa vie lorsqu’elle se retrouve dans l’asile avec la jeune Babbie qui lui racontait sa triste vie « Après ce que j’ai vécu, je suis prête à

15



croire n’importe quoi ».Elle ne se complimente jamais car elle n’est passez sûre d’elle pour le faire, mais lorsqu’elle est en présence de Joël, elle se dit quand même qu’elle est sur qu’il est amoureux d’elle, qu’elle lui plait et qu’il l’aime définitivement, à sa façon douce, tranquille et tendre.


En racontant à « son amie » ses peurs, ses angoisses ses différentes disputes avec ses colocataires, Anne Franck n’a qu’une seule envie, c’est celle de revivre ses aventures d’autrefois avec cette grande liberté qu’elle possédait sans véritablement en apprécier la valeur. Lorsque celle-ci est nostalgique, qu’elle fait référence à son passé, avant qu’elle ne soit enfermée dans l’annexe, son orgueil atteint une ampleur considérable : « J’ai des admirateurs à la pelle qui me suivent du regard, tandis que ceux qui, en classe, sont mal placés pour me voir tentent de saisir mon image à l’aide d’une petite lampe de poche. » Mais ce sentiment de supériorité peut cacher un manque de confiance en elle qui la pousse à se rassurer elle-même. En effet, elle éprouve un terrible manque, celle-ci n’a pas d’amie à qui exprimer ses pensées et à qui se confier.. Au fur et à mesure que le temps passe, son estime personnelle se sent rabaissée par les critiques incessantes de ses colocataires : « C’est une bonne chose que j’ai été en raison précipitée de ma hauteur inaccessible, que mon orgueil soit un peu brisé, car j’étais de nouveau beaucoup trop imbue de ma personne. ». Celle-ci devient alors une jeune adolescente mal dans sa peau, se sentant peu aimée par le nombre plutôt restreint des personnes qui l’entourent : « J’aimerais tant être encouragée, voir les résultats de mes efforts, ne serait-ce qu’une fois par quelqu’un qui m’aime. »

On remarque que dans ces deux œuvres, les passages où l’auteur établit une complaisance narcissique sont très rares par rapport aux passages se rapportant à un éclaircissement de soi. Cela s’explique par le fait que ces deux jeunes filles ne sont en aucun cas fières de ce qu’elles sont et qu’elles voudraient être d’autres personnes. De plus, elles vivent des passages difficiles de leur vie, les ultimes mais elles ne pouvaient le savoir. Ces deux œuvres se terminent sur leurs morts respectives, ce qui touche davantage le lecteur.



3) Les diaristes
a)Petite note de vocabulaire



16



Ecrire, ça semble si facile... Un crayon et un peu de papier, et tout est réglé ! Mais les passionnés du journal tiennent souvent à aller plus loin. Les exercices d'écriture, lectures et trucs peuvent aider à tirer davantage de l'écriture d'un journal…



Tout d’abord, que signifie le mot "diariste" ?

Celui-ci signifie"auteur de journal" .C'est un mot emprunté à l'anglais, qui a été introduit en France en 1952 par Michèle Leleu dans son ouvrage pionnier Les Journaux intimes (PUF), première étude développée consacrée à ce genre en français. Elle s'explique sur ce néologisme, de manière très convaincante, au début de l'ouvrage (p. 28-29). Nous faisons couramment usage du terme Diariste pour désigner un auteur de Journal ; sans méconnaître que ce néologisme peut prêter à la critique, nous croyons qu'il se justifie à plus d'un titre. Il nous épargnera d'abord de recourir sans cesse et par nécessité dans une étude de genre, à cette lourde périphrase : auteur de journal intime.

On peut rapprocher Diariste du vieux mot français "diaire", parfois usité comme adjectif (cf. Littré), mais qui désigna aussi le Livre de raison, régulièrement tenu dans certaines familles autrefois. On est en droit de regretter que ce terme ne soit plus utilisé, car son usage, s'il avait persisté, n'eût autorisé aucune confusion avec le journal, organe de presse.

Mieux partagés que les Français à ce point de vue, les Allemands et les Anglais disposent de termes distincts pour dénommer, d'une part le quotidien d'information : Tageblatt, newspaper; et d'autre part le journal intime : chez les premiers Tagebuch, chez les seconds diary, journal ou note-book, dont l'auteur est aussi appelé diarist. Il nous a paru légitime de franciser ce dernier terme de même étymologie latine que notre "diaire" et que le diario italien.


b) Combien de diaristes en France ?
Par Philippe Lejeune


La mise au point reproduite ci-dessous a été publiée dans La Faute à Rousseau, n° 20, février 1999, p. 72. Nous l’avons établie à partir des chiffres officiels publiés, et de renseignements complémentaires qui ont été fournis par Olivier Donnat à la demande de l'Association pour l'Autobiographie
Ces chiffres sont à prendre avec grande précaution. Ils sont peut-être sous-

17

estimés (les enquêtes ne prennent en compte que la population française à partir de l'âge de 15 ans - or on sait que c'est entre 10 et 15 ans que s'écrivent - chez les filles - le plus de journaux), ils sont sans doute surestimés (dans la mesure où ils couvrent des pratiques souvent temporaires). Ils montrent néanmoins que 7 à 8% de la population française de plus de 15 ans (soit environ 3 millions de personnes) dit avoir tenu un journal dans l'année précédant l'enquête.


Depuis 1988, le Ministère de la Culture compte les diaristes.
Tout peut se résumer en deux chiffres : entre 1988 et 1997, on est passé de 7% à 8%. La tendance est donc à la hausse. Cette hausse, d’autre part, semble plus sensible chez les femmes (de 8% à 10%) que chez les hommes (toujours 6%). Les autres variations semblent moins significatives, sauf peut-être le changement de profil de la pyramide des âges chez les hommes : à la différence de ce qui se passait en 1988, les hommes de 20 à 24 ans tiennent plus de journaux que les adolescents de 15 à 19 ans, et presque autant que les femmes du même âge.
Cette hausse de la pratique du journal peut aussi être confrontée au caractère relativement stationnaire des écritures littéraires : “ écrire des poèmes, des nouvelles, des romans ”, de 1988 à 1997, reste à 6%.
Il faut être prudent dans l’interprétation de ces résultats, qui, de plus, recouvrent

des réalités diverses en étendue et en nature. On peut aussi se demander si l’augmentation des réponses positives ne correspond pas, autant qu’à une augmentation des pratiques, à un changement de l’opinion publique qui les rend plus avouables.


Statistiques
Ensemble 1988 Ensemble 1997 Hommes 1988 Hommes 1997 Femmes 1988 Femmes 1997
Ensemble 7% 8% 6% 6% 8% 10%
15-19 ans 13% 13% 7% 7% 22% 19%
20-24 ans 9% 11% 7% 10% 11% 12%
25-34 ans 8% 8% 7% 6% 9% 10%
35-44 ans 6% 8% 5% 5% 6% 10%

18


45-54 ans 6% 8% 5% 7% 7% 8%
54-65 ans 6% 6% 5% 5% 7% 8%
65 ans et plus 5% 6% 4% 5% 5% 8%



Source : Ministère de la Culture
Département des études et de la prospective

c) Internet, aide pour la construction de notre journal

Il existe plusieurs logiciels dédiés à la rédaction de journal intime. Certains sont minimes, offrant des possibilités restreintes de traitement de texte doublées d'un calendrier, d'autres sont plus sophistiqués, permettant d'indexer chaque entrée de journal. Certains logiciels tiennent davantage de l'agenda; méfiez-vous!

L’ordinateur est impersonnel, mécanique et froid, écrire un journal sur support informatique n'aura jamais le charme de la plume et du papier... C'est au moins intéressant de savoir que cela existe, et n'en déplaise à certains, l'ordinateur fait bien des choses que la main fait moins bien. Et puis c'est souvent la meilleure solution pour s'assurer une certaine confidentialité; ces logiciels viennent souvent avec un mot de passe!

Vous pourrez trouver ces logiciels en cherchant diary dans Shareware.com ou ZDNet Software Library. Une liste de logiciels de rédaction de journal intime est disponible sur SoftSeek.

· The Journal Apprécié de plusieurs diaristes, ce logiciel est probablement le plus utilisé parmi ceux proposés ici.

· Diary Wizard Un "journal électronique qui vous permettra de consigner les événements de votre vie".

· EzeDiary Un de ces programmes qui tient davantage de l'agenda que du journal. Mais on peut également y consigner nos états d'âme, ce qui, techniquement parlant, constitue un journal.

19

· Dear Diary Celui-ci me semble être le plus sophistiqué, d'après ce que le site en dit. Non seulement on peut y écrire nos pensées les plus secrètes, mais nous pouvons également les encrypter et les indexer!

· Classified Malgré son nom, celui-ci n'est pas vraiment un agenda. Le site nous indique que ce programme est un "outil pour notre vie".

· DreamKeeper .Voici un logiciel qui vous permettra de conserver et d’interpréter des journaux de rêve;

· LifeJournal Le plus connu des logiciels d'écriture intime, il est l'un des rares à faire autant d'adeptes dans la communauté des diaristes.

Parfois nous sommes à court d’idées, toutes nos journées nous paraissent semblables. A l’aide d’Internet, nous pouvons retrouver nos inspirations grâce aux idées du jour.

Les idées du jour pour le journal intime sont une initiative de Kathleen Adams; c'est elle qui, au départ, a eu l'idée d'assigner à chaque jour une pensée ou une question thématique à débattre par écrit dans le journal. Au départ, à chaque journée du mois était assignée une thématique; le premier jour du mois, on discutait des problèmes de coeur, le second, des soucis financiers... Chaque thématique était ainsi traitée... et le mois suivant, tout recommençait!

L'idée a depuis évolué et de cette formule un peu rigide, plusieurs diaristes passèrent à des idées du jour plus souples et, surtout, plus variées. Ainsi, chaque journée de l'année a maintenant sa thématique bien à elle. Alors que plusieurs les présentent de façon chronologique, suivant de près l'idée à l'origine des idées du jour, j'ai choisi de varier et de vous les présenter par axes thématiques, afin de vous permettre de choisir le sujet général qui vous inspire.

En voici quelques exemples :

Parlez-moi de vous...

· Je suis celui qui...

· J'avoue...

· Entre être ou ne pas être, qu'avez-vous choisi?

· Dans quel domaine brisez-vous des records?

20

· Quand je regarde en moi, je vois...

· Je crois en ...

· En quoi êtes-vous un sage?

· Les croyances nuisent à l'apprentissage (Robert Heinlein). Quelles sont les croyances qui nuisent à vos apprentissages?

· Je veux que l'on se souvienne de moi pour ...

· Qu'êtes-vous encore en train d'apprendre?

· Racontez votre histoire du point de vue d'un autre.

· Qu'est-ce qui vous isole de la foule?

· ...le point de repère d'un monde mouvant... (traduction libre de T.S.Eliot) Quel est votre point de repère?

· Si je ne suis pas moi-même, qui serai-je? (Pirke Avot)

· Quelles chansons chantez-vous sous la douche?

· Qu'est-ce qui fut une constante dans votre vie?

· Qu'est-ce qui rend votre vie facile à vivre?

· N'être personne d'autre que soi-même -dans un monde qui fait tout son possible, jour et nuit, pour nous faire devenir quelqu'un d'autre- représente la plus grande bataille qu'un être humain puisse mener. (E. E. Cummings) Qui êtes-vous? Qui les autres croient-ils que vous êtes?

· Quel âge auriez-vous si vous ne saviez pas quel âge vous avez?

· Accordez-vous de l'importance aux signes et aux symboles dans votre vie?

· Si vous étiez une divinité grecque, qui seriez-vous?

· Quand avez-vous le sentiment d'être réellement vous-même?

· Si votre vie était un yoyo, que feriez-vous de tous les noeuds dans la ficelle?

Regarder en arrière

Aucun d'entre vous n'a vécu la vie qu'il souhaitait. (Joseph Campbell). Quelle vie souhaitiez-vous? Quelle vie vivez-vous?
Quelles sont les dernières larmes que vous avez versées?
Les vrais paradis sont les paradis qu'on a perdus. (Marcel Proust) Quels paradis avez-vous perdus?
Quelle journée de votre vie voudriez-vous revivre?
La chose la plus difficile que j'ai dû faire, c'est ...
Je n'oublierai jamais...
21



Quel événement a changé votre vie à jamais?
Qu'est-ce que vous, à seize ans, penseriez de vous tel que vous êtes aujourd'hui?
Avez-vous tenu vos promesses envers vous-même?
Le moment le plus difficile que j'ai traversé dans mon existence est ...
A quels appels avez-vous répondu?
A quoi sont dus les chemins qui se séparent?
Ecrivez votre autobiographie en cinq minutes.
Avez-vous été vrai? Quelle fut votre vérité?
C'est ici que j'en suis à présent ...
Les commencements et les premières fois de votre vie ont-ils également marqué la fin de quelque chose? Sur quoi les portes qui se ferment s'ouvrent-elles?
Le temps et les saisons

Comment sentez-vous le temps qui passe?
Vos moments d'écriture.
Regarder devant, regarder derrière...
Quand l'avenir commence-t-il? Où finit le passé?
Comment sont vos matins, après-midi et soirées?
Ce que j'aime dans ma vie présente, mais qui est différent de la vie que j'avais enfant...
Comment vous reflétez-vous dans les saisons?
Au moment d'avancer l'heure au printemps, réfléchissez à une heure de votre vie que vous voudriez bien n'avoir jamais vécue...
A l'automne, pensez à une heure que vous voudriez bien vivre de nouveau.
Imaginez: nous sommes en 2099. Vous êtes un historien faisant des recherches sur la vie telle qu'elle était au tournant du dernier siècle. Vous vous trouvez dans une pièce du musée de l'Histoire; que découvrirez-vous sur la période 1997-2000?
Quelles folies ferez-vous au printemps?
Faites une liste de cent choses que vous voudriez faire cet été
22

L'été, c'est...
Que voulez-vous faire cet automne? Quels sont vos délices d'automne?
Par quels rituels marquez-vous le passage des saisons?
Espaces

Que voyez-vous de votre fenêtre?
Ecrivez quelques mots à propos de votre maison, symbolique ou réelle.
Un endroit qui vous rappelle vers le passé.
Où êtes-vous lorsque vous n'êtes pas à la maison?
Quelles sont vos cachettes?
Ecriture libre: maison.
Là où tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté... (Charles Baudelaire) Quel serait cet endroit pour vous?
De quels endroits ne pouvez-vous pas vous séparer?
Quels endroits hanterez-vous?
Quels sont les endroits où vous écrivez?
Aujourd'hui

Qu'est-ce qui rendrait aujourd'hui parfait?
Que souhaitez-vous être aujourd'hui?
L'esprit, comme un parachute, ne fonctionne que s'il est ouvert. Votre esprit est-il ouvert aujourd'hui?
De quelle couleur fut votre journée?
Quel est le parfum de votre journée?
Votre vie aujourd'hui est-elle une comédie, une tragédie ou bien en êtes-vous à l'intermission?
Ce dont je veux me rappeler à propos d'aujourd'hui...
Je n'errais pas, je répondais à un appel; et vous?
Qu'avez-vous appris aujourd'hui?
Qu'est-ce qui se trouve au centre de votre vie aujourd'hui?
Ce que j'ai fait aujourd'hui et que je n'avais jamais fait avant
Aujourd'hui, je vais...
Qu'est-ce qui est nouveau dans votre vie?
La nuit dernière...
23

Ecritures

Je n'écris pas à propos de ... parce que...
Le titre de mon autobiographie serait ...
Qu'avez-vous écrit dans les marges de vos livres? Que ressentez-vous le besoin de gribouiller pendant la lecture?
Quand je pense à mon journal, je...
Trois choses à propos desquelles je n'ai pas à écrire...
Trois choses à propos desquelles je veux écrire...
J'écris parce que ...
De quoi ai-je peur quand j'écris?
Que souhaitez-vous être dans votre journal?
Qu'est-ce que vous ressentez lorsque vous relisez votre journal?
Un mot pour décrire votre journal.
Ecrire c'est...
Qu'est-ce que votre journal a d'intime?
Quelle est votre liste de choses à faire et à ne pas faire pour l'écriture de votre journal?
Les mots devraient être un peu plus sauvages, puisqu'ils sont l'assaut des pensées sur l'impensable. (John Maynard Keynes) Quels sont vos mots sauvages?
Ecriture libre: retrouver le chemin de la poésie.
Nature

Aujourd'hui je me sens comme ... [quelque chose dans la nature] parce que ...
Ecriture libre: tropiques.
Observez un lever de soleil aujourd'hui -même si c'est tôt!- et écrivez votre journal devant le spectacle. Décrivez la scène.
Imbolc, ou Candlemas, est une fête ancienne célébrée le 2 février ; elle célèbre la lumière et le retour prochain du soleil dans nos vies. Traditionnellement, les gens allumaient une chandelle près de chaque fenêtre de la maison et les laissaient brûler jusqu'au lever du jour, afin de célébrer la lumière. Ce soir, essayez de ne vivre que de la lumière des chandelles, pour vraiment connaître ce que c'était que la nuit dans les
24

temps anciens, sans électricité. Lorsque le soleil se couchera aujourd'hui, oubliez les lampes et allumez votre première chandelle. L'impatience de nos ancêtres de voir le retour du printemps et de la lumière n'est pas difficile à comprendre! Ensuite, écriture libre: lumière.
Comment la lune vous influence-t-elle?
Ecriture libre : lilas.
En quoi conservez-vous un côté sauvage? De quoi est-il fait?
Si je pouvais être une fleur, je serais ...
Qu'est-ce qui, dans la nature, vous inspire?
Que faites-vous les jours de pluie?
Qu'est pour vous la mer? Quelles sont vos vagues intérieures? Quand avez-vous vu la mer pour la dernière fois?
Quel temps fait-il chez vous?
Ecrivez sur les quatre éléments; l'eau, la terre, le feu, l'air.
En Norvège, on célébrait autrefois le Soleil de minuit qui marquait le début de dix semaines consécutives sans nuits noires. Et vous, quel soleil illumine vos nuits?
"Tout le monde cherche à comprendre la peinture, mais pourquoi ne tente-t-on pas de comprendre le chant des oiseaux?" (Picasso)
Ombres et secrets

Faites une liste de choses auxquelles vous n'aimez pas penser.
Quelques mots sur votre monde secret.
De quoi avez-vous peur?
Ecriture libre: ténèbres
Qu'est-ce que n'"être rien"?
Quelles sont vos superstitions personnelles?
Que voyez-vous lorsque vous fermez les yeux?
Le coeur a plus de chambre qu'un hôtel de putes. (Gabriel Garcia Marquez) Quelles chambres secrètes abrite votre coeur?
Confessez un péché.
Ecriture libre : cauchemars.
Que sacrifiez-vous à la peur?
L'enfer, c'est...
Après avoir vu Le silence des agneaux hier soir... Quels sont vos
25

agneaux? De quoi ont-ils peur? Qu'est-ce qui les ferait taire?
Je ne comprends vraiment pas pourquoi les gens ont peur des idées nouvelles. Moi, j'ai peur des vieilles idées. (John Cage) Quelles vieilles idées vous font peur?
La chose la plus terrifiante sur laquelle je pourrais écrire...
Avez-vous peur du vide?
En l'honneur de Michaelmas, une célébration chrétienne très ancienne inspirée de vieux rites païens. On dit que c'est en cette date que Satan est tombé des cieux et qu'il atterrit sur la terre dans un buisson de mûres; c'est pourquoi il est malchanceux de cueillir des mûres aujourd'hui... Et vous, quelle fut votre chute? Qu'est- ce qui l'a amortie?
Qu'est-ce que vous laisseriez mourir dans votre vie?
Où avez-vous vu votre ombre aujourd'hui?
Y a-t-il une vie après la mort? Comment avez-vous affronté la mort pour retrouver la vie aujourd'hui?
Vacances, fêtes et rituels

· Quel cadeau aimeriez-vous vous faire?

· Ecriture libre: rires.

· Les Chinois célèbrent traditionnellement leur nouvel an le jour de la seconde nouvelle lune après le solstice d'hiver. Et vous? Hors de la traditionnelle date du 1er janvier, quand commence votre nouvelle année? Quelle sont vos propre repères du temps?

· Qu'est-ce que vous faites lorsque vous ne travaillez pas? A quoi ressemblent vos congés?

· Quelle joie de Noël (ou de toute autre célébration) savourez-vous le plus intensément?

· Racontez votre plus beau souvenir de Noël.

· Qu'avez-vous l'habitude de faire le lendemain de Noël?

· Ecriture libre: nuit de paix.

· Les fêtes de Noël prennent leur racine dans les Saturniales romaines. C'était un festival qui célébrait le solstice d'hiver et le retour de la lumière qui donnait lieu à des célébrations effrénées durant une semaine. Traditionnellement, les rôles étaient inversés et les maîtres devenaient esclaves et les esclaves avaient droit à tous les honneurs. Et vous, que

26

· feriez-vous si tout devait être inversé dans votre vie? Qu'inverseriez-vous?

· Ecriture libre : anniversaires.

· Que mettrez-vous dans votre panier de Pâques?

· Quels sont les rituels de votre vie?

Objets

Si mon ... pouvait parler!
Si vous pouviez placer une seule de vos possessions sur un vaisseau spatial envoyé dans d'autres galaxies en guise de salut à des extra-terrestres, quel objet choisiriez-vous pour vous représenter?
Lors de la Kermesse, en Allemagne, on déterrait un objet sacré qui demeurait enterré toute l'année; l'objet rituel était placé bien en vue de tous et devenait le coeur de la fête. Durant toute la semaine, des célébrations enjouées avaient lieu et les villageois dansaient, chantaient et mangeaient autour de cet objet. Puis, à la fin de la semaine, les villageois revêtaient des habits plus sobres et on enterrait de nouveau l'objet. Et vous, qu'est-ce que vous gardez au fond de vous pour ne le sortir que rarement? Qu'est-ce que vous aimeriez bien enterrer et ne voir qu'une semaine par an?
Une vieille légende raconte qu'au pied de l'arc-en- ciel se trouve un pot rempli de pièces d'or. Dites-moi, qu'aimeriez-vous trouver au pied de votre arc-en-ciel?
Ecrivez quelques mots sur un objet que vous avez perdu et sur ce que cette perte vous a fait ressentir.
Si vous étiez une plante d'intérieur ou un animal domestique, que penseriez-vous des humains que vous côtoyez?
Enfance

Racontez un conte de fées. Quels contes de fées ont marqué votre enfance?
Ce dont je me souviens de mes cinq ans ...
Quels sont vos secrets d'enfance?
Quand j'étais enfant...
Quand finit l'enfance?
27

Ces choses de l'enfance qui nous manquent.
Quand avez-vous cessé de croire au Père Noël?
Quelles fées veillent sur vous?
Ecrivez comme si vous étiez un enfant, avec des crayons de couleur par exemple, ou de la main gauche.
La première fois où vous avez goûté un flocon de neige
Et si...

J'ai un rêve...
Que se serait-il passé si vous n'aviez pas quitté la maison ce matin?
Qu'aimeriez-vous voir disparaître de votre vie? Par quoi le remplaceriez-vous?
Qu'est-ce que vous feriez si vous aviez des ailes?
Si vous pouviez choisir de vivre cinq nouvelles vies, quelles seraient-elles?
Nommez une chose que vous n'avez jamais faite.
Que feriez-vous si vous perdiez tout sens moral pour une journée?
Qu'est-ce que la plus petite partie de vous rêve de faire?
Faites une liste de vingt choses que vous voulez accomplir durant votre vie.
De quoi souhaiteriez-vous vous débarrasser à partir de maintenant?
Quand je pense à ce que je voudrais changer dans ma vie ...
Lorsqu'une porte menant au bonheur se referme, une autre s'ouvre; et trop souvent, nous fixons si longtemps la même porte que nous ne nous rendons pas compte qu'elle est déjà ouverte. (Helen Keller) Quelle porte passez-vous votre temps à fixer?
Plus que tout au monde, j'espère...
A quoi avez-vous rêvé la nuit dernière?
Pensez à une chose que vous désirez faire dans votre vie, plus que toute autre chose. Quels obstacles vous empêchent d'y arriver? Comment pouvez-vous les contourner?
Si vous pouviez jeter un sort à quelqu'un, quel serait-il?
Qu'est-ce qui disparaît, lorsque nous ignorons nos rêves?
Nous sommes préparés à un événement imprévu qui pourrait ou pourrait ne pas arriver. (Ex vice-président américain Dan Quayle) A quoi êtes-vous prêts?
28

Que souhaiteriez-vous avoir dans votre vie, si c'était uniquement pour une journée?
Ce que je voudrais vraiment, c'est...
d) L'écriture libre et mots cachés du journal
Le mot le dit: vous êtes libre! Tout ce que vous aurez envie de coucher sur le papier, écrivez-le!

Les techniques d'écriture libre sont inspirées des méthodes des surréalistes; ici, les associations d'idées de toutes sortes sont bienvenues... Vous pouvez choisir un thème et écrire tout ce qui vous vient à l'idée par rapport à ce thème précis, ou laisser votre esprit vagabonder sans guide. Ecrivez tout ce qui vous passe par la tête, mais vraiment tout. Toute logique, toute raison doit être exclue; il s'agit de laisser la main et le crayon penser pour soi et de se laisser aller. Ecrivez sans vous arrêter, jusqu'à ce que vous ayez la main engourdie, jusqu'au vide. Et puis relisez-vous...

L'essentiel est de se laisser envahir par le mouvement de l'écriture; on dit que l'esprit ira progressivement de plus en plus profondément dans l'inconscient. Il s'agit en fait d'un grand ménage de l'esprit; lorsque vous aurez saisi toutes les idées qui s'y cachent, il vous sera enfin possible de passer à autre chose.

Personnellement, je trouve cette technique extrêmement difficile à maîtriser. Il importe de ne plus avoir de conscience de soi et de ce que l'on écrit et de se laisser emporter par le mouvement de l'écriture, sans réfléchir à ce que l'on fait. Essayez; vous verrez que c'est beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît..

Dans certains cas, la re-lecture d'écritures libres peut mener à des surprises; qui sait ce que vous écrivez, quand vous n'y êtes pas?

”It is not analyzing, or meditating, or a monologue, it is writing. It is living in terms of immediate phraseology, with great excitement as before, a discovery of appropriate words,
and anxiety to capture, retain, to be precise, felicitous.

929

It comes on unexpectedly, like a fever,
and goes away, like a fever. It is distinct from all other activities.
Anais Nin

Quiconque a déjà écrit un journal connaît bien la peur qu'il soit un jour découvert. Certains n'osent d'ailleurs même pas écrire, tant cette peur les paralyse! Plusieurs diaristes sont sans cesse à la recherche de nouvelles cachettes pour pouvoir écrire tout son soûl l'esprit tranquille. Dur passe-temps que celui de diariste! On se met sans cesse au front, ces mots écrits, comme autant de preuves, nous rendent bien vulnérable...

Pourtant, plusieurs ne le voient pas de cette façon. Certains partagent parfois leurs écrits, d'autres les affichent carrément au vu et au su du monde entier sur le Web! Est-ce que le journal devrait rester secret? Qu'est-ce qui se passe quand on le partage? Et qu'est-ce qui se passe quand ce partage n'est pas votre décision? Comment peut-on faire pour protéger les secrets confiés à notre journal? On ne peut penser à l'écriture du journal intime sans passer par ces questions!

De par sa nature même, le journal n'est pas fait pour être lu. Le simple fait qu'on ait choisi, dans la langue française, d'ajouter l'adjectif «intime» au terme «journal» prouve bien que nous sommes au fait de cette distinction.. On l'écrit d'abord pour soi, pour se rappeler, pour se parler à soi-même, et pas nécessairement aux autres. On lui dit justement ce qu'on ne peut pas toujours dire aux autres, et c'est souvent quand on ne peut pas parler qu'on écrit. Nos pensées doivent se frayer un chemin vers la surface et en ce qui concerne les diaristes, c'est par le journal qu'elles passent. Lorsqu'elles surgissent, elles sont souvent incomplètes, fragmentées, floues ou carrément fausses. Voulons-nous vraiment les partager? Est-ce une bonne idée?

D'un autre côté, c'est parfois la meilleure façon de dire clairement ce qui se passe en nous, quand la parole nous fait défaut. Ce qu'on a écrit dans le journal est là, livré sans gêne, sans censure, les mots sont clairs et libérateurs; pourquoi ne pas en profiter pour qu'ils expriment aux autres ce qui se passe en nous, quand nous mêmes n'y arrivons plus?

30

C'est une décision très personnelle, qui dépend de chacun et qui dépend également de la personne à qui on entend faire lire notre journal. On pense souvent à se demander si on a vraiment envie de le partager, sans vraiment nous poser la question inverse: notre conjoint, meilleur ami, parent, collègue, a-t-il vraiment envie de lire ce que l'on a écrit? Est-il prêt, personnellement, à recevoir ces paroles? Nos idées encore floues, nos confessions non censurées ne sont peut-être pas faites pour lui plaire. Certaines choses ont intérêt à rester dans l'ombre; c'est pourquoi il y a le journal. Il vaut peut-être mieux ne le partager que lorsqu'on est très sûr de soi... et de la personne qui le lira.

D'ailleurs, dans le pire des cas, certains journaux peuvent même servir de preuves contre le diariste, dans des cas de divorce, par exemple.

Protéger ses paroles
Maintenant, en ce qui concerne les yeux étrangers et un peu trop curieux, c'est une autre histoire. Si on préfère que personne ne jette un oeil sur ce que l'on a écrit. Mieux vaut prendre nos précautions, non seulement pour se protéger soi-même mais également pour protéger les autres. On dit parfois des choses que l'on ne pense pas vraiment dans un journal, sous le coup de la colère ou de la peur, par le biais de lettres non envoyées, par exemple. Tient-on vraiment à les partager...?

A moins que l'on ne tienne un journal à deux mains, partagé avec une autre personne de façon ouverte et régulière, ou que l'on n'ait l'intention de publier notre journal, certaines précautions s'imposent. Sentir que notre journal est vulnérable, que n'importe qui pourrait le surprendre, risque d'empêcher tout diariste d'écrire, aussi bien intentionné fut-il. Le journal doit être un havre de paix, où tout peut être dit. Il faut donc s'y sentir en sécurité et il incombe au diariste de se protéger.

Plusieurs moyens peuvent être envisagés. Se trouver une bonne cachette est bien sûr la façon classique de dérober nos écrits à des lecteurs trop curieux. On écrit en secret et on tente de trouver la meilleure cachette possible au précieux cahier -un conseil, évitez de mettre votre journal sous votre matelas, le truc est connu.

Une mère de famille le cachait dans la salle de lavage, là où elle était certaine que

31

personne ne songerait à regarder; cela lui permettait d'ailleurs de pouvoir écrire à l'abri des yeux indiscrets, pendant une brassée. Belle façon de concilier intimité et manque de temps! Certains tiennent sur le Web des journaux anonymes, ce qui, paradoxalement, leur assure une certaine discrétion. D'autres écrivent sur logiciel et protègent leurs entrées par mot de passe. Il est plus facile de dissimuler quelques disquettes qu'une pile de cahiers reliés! Tout dépend de vos habitudes et de votre rythme de vie.

Plusieurs journaux intimes vendus sur le marché viennent avec une petite serrure et une clé. Le plus débile des petits frères est capable de n'en faire qu'une bouchée, ne vous y fiez pas. Peut-être que certains, plus évolués, sont maintenant disponibles, mais j'avoue que je n'ai plus tenté l'expérience depuis mes dix ans. Une autre alternative est de conserver votre journal dans un endroit fermé à clé, comme un coffre de sécurité ou une mallette munie d'une serrure par exemple.

Si vous ne disposez pas d'une bonne cachette, peut-être pouvez-vous utiliser votre journal lui-même pour vous protéger. Certains utilisent des codes, afin que personne ne puisse les lire -attention de ne pas perdre la clé! Plusieurs journaux de guerre ont d'ailleurs été écrits de cette façon. D'autres déguisent leur journal, y ajoutant une fausse couverture qui le fait passer pour un simple roman. Quelques uns remplacent des noms, écrivent à la troisième personne, mélangent réalité et fiction afin de brouiller les cartes. Anaïs Nin tenait a, à une certaine époque de sa vie, tenu deux journaux; un pour son mari, et un, confidentiel, où elle consignait les détails de ses aventures! Soyez créatif!

Et quand on n’ y sera plus?
Ce n'est pas parce qu'on est mort qu'on se fout de ce qui arrive à notre journal! Plusieurs ne pensent pas à ce qui arrivera à leur journaux après leur départ. Ceux qui me connaissent savent que j'ai déjà une réponse toute prête: les archives autobiographiques. Il est en effet possible de léguer notre journal à un centre d'archives qui pourra alors le mettre sous clé aussi longtemps que vous le désirez (moyennant des exigences raisonnables, bien sûr!) et ne le diffusera que lorsque tous les gens mentionnés auront également disparu, par exemple. Mais certains ne se sentiront tout à fait rassurés que lorsque leurs journaux auront

32

complètement disparu; quelques diaristes détruisent leurs écrits au fur et à mesure, d'autres souhaitaient être enterrés avec eux. Une façon comme une autre de s'assurer que personne n'y jette un oeil indésirable!

Trop tard! On a lu votre journal!
Bien des diaristes ne s'en remettent pas et cessent complètement d'écrire après que leur journal ait été violé, car celui-ci se sent bien souvent vulnérable. Soudainement, on est mis à nu, sans défense, et nos pensées les plus personnelles sont livrées au monde sans autre forme de procès. Il n'en faut pas plus pour ne plus être capable d'écrire.



33


Conclusion


Nous nous sommes demandées si l’écriture intime est un travail d’éclaircissement de soi ou une forme de complaisance narcissique.



Dans un premier temps, nous nous sommes basées sur le regroupement de Jean Jacques Rousseau et Lolita Pille qui nous a amené à penser que leurs œuvres ont été écrites pour satisfaire leurs complaisances narcissiques respectives. En effet, tout au long de leurs romans, ils tiennent des propos égocentriques, même si tous deux font par moment de l’éclaircissement d’eux-mêmes.

Puis, nous avons rassemblé les témoignages D’Anne Franck et d’une anonyme pour finalement se rendre compte qu’à travers l’écriture intime, ils se sont découverts un peu plus en approfondissant leurs connaissances d’eux-mêmes, alors que la complaisance narcissique reste quasiment inexistante. Ainsi, dans leurs œuvres, ces jeunes filles nous font découvrir leurs univers tout en utilisant un vocabulaire à la fois simple et pertinent.

Pour approfondir notre recherche, nous nous sommes intéressées à une forme d’écriture intime contemporaine, sur Internet : les diaristes. Pour ces internautes, l’écriture intime autant d’éclaircissement de soi que de complaisance narcissique.



Mais peut-on répondre réellement à cette question étant donné la diversité de notre monde ?





34



Annexes




Liste de déportation comprenant les noms de toute la famille Frank :
- Margot, sa soeur
- Otto, son père
- Edith, sa mère
- Anne, sous son véritable prénom : Anneliese, avec sa date de naissance : 12.6.29, et "ohne" qui signifie "sans profession".

C'est la septième page de la liste des 1019 déportés partie de Westerbork vers Auschwitz, le 3 septembre 1944.



Le 4 août 1944, la cachette est découverte par les Allemands, suite à une dénonciation.
Selon certains auteurs, le dénonciateur serait un petit délinquant antisémite nommé Tonny Ahlers qui connaissait le père, Otto Frank et la cache qu'il aurait divulguée à Maarten Kuiper, un policier collaborateur (exécuté à la Libération) avec lequel il était en Euros.
Tonny Ahlers est mort en 2000, sans avoir été inquiété. Ses enfants semblent convaincus de la culpabilité de leur père.
Anne est arrêtée avec toute sa famille le vendredi 4 août 1944 et conduite au camp de transit de Westerbork relation. Les dénonciateurs auraient touché leurs 40 couronnes par Juif arrêté soit à peu près 250



Le faux placard donnant sur la cachette


C'est au 2ème étage que l'on pouvait accéder à la cachette, par un placard qui pouvait

servir de porte.
La cachette se trouvait sur deux étages, reliés par un escalier.


La chambre d'Anne Frank dans l'Annexe.

-
Au mur des portraits de stars

Les quatre personnes qui aidèrent les Frank à se cacher dans le grenier d'un immeuble.



Vocabulaire

*Récit de vie : expression générique, une personne raconte sa vie ou un fragment de sa vie à un ou plusieurs interlocuteurs. Ce récit de vie peut avoir une vocation littéraire, ou relever d’une pratique thérapeutique en psychologie, ou encore de pratiques d’enquête en sociologie. Le terme est donc employé dans l’ensemble du champ des sciences humaines.

*Biographie, n. f. (1721, de bio, vie et graphie, écriture).

Écrit qui a pour objet l'histoire d'une vie particulière. Cette relation de la vie d’une personne, est le plus souvent celle de personnages célèbres, ou considérés comme exceptionnels. On distinguera la biographie de l’autobiographie, lorsque l’auteur écrit sa propre biographie.



*Mémoires, n.m. (1552) Plur. Relation chronologique écrite qu'une personne fait des événements auxquels elle a participé ou dont elle a été témoin. Les mémoires sont écrits à des fins de généalogie familiale (mémoires privés d’une famille aristocratique). Ils sont presque toujours le fait de ceux (Retz, La Rochefoucauld, Saint-Simon) qui ont pris une part active à l’histoire publique. Le mémorialiste n’a pas à justifier la vérité de sa parole. Il fonctionne dans les codes et dans les interstices d’un discours historique qu’il fabrique et rectifie. S’il écrit, c’est parce qu’il s’est installé dans cet écart imaginaire qu’il a d’abord subi dans les faits : son écriture vaut réhabilitation et oscille toujours entre l’élégiaque (l’examen ou la plainte de soi) et l’épique (la fabrication de la légende personnelle d’un acteur de l’Histoire, d’une histoire parfois secrète enfin mise à jour). L’exemple le plus emblématique du genre, ce sont les Mémoires d'outre-tombe de Chateaubriand (1848). " Les Mémoires ne sont jamais qu'à demi sincères " (A. Gide).

*Confessions, n. f. (XVIIe) C’est à Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) que l’on attribue le plus souvent l’apparition d’un nouveau genre autobiographique, les " confessions ". Rousseau emprunte à Saint Augustin (354-430), le titre d’une œuvre écrite vers 400, l’œuvre du saint racontait l'histoire d'une conversion.

Le sens littéraire de ce mot est donc marqué par un empreinte religieuse : le premier sens du mot confession est, dans la religion catholique, l'aveu qu'un fidèle fait de ses péchés devant un prêtre. Aveu sincère et humble, la confession, ou sacrement de pénitence, s'achève par l’absolution des péchés, par l’effacement d'une faute par le pardon, par la rémission des péchés. Par extension, le mot désigne le fait de reconnaître une action blâmable en la racontant, et plus généralement encore le fait de se confier. Le modèle de Jean-Jacques Rousseau, ces " confessions " littéraires, ce titre d'ouvrages où l'auteur expose avec franchise les fautes, les erreurs de sa vie. Est considéré comme fondateur de l’autobiographie moderne, et a eu également des influences romanesques considérables, dont l’une des dernières est l’ouvrage de William Boyd « les Nouvelles Confessions » paru en 1987…

*Journal, n.m., (1319) À distinguer des récits rétrospectifs, l’écriture du journal est donnée comme contemporaine des moments vécus et des choses vues. Il s’agit de la relation écrite qu’une personne fait quotidiennement de ses pensées, de ses actes, des événements dont elle a été le témoin, etc. Le mot désigne aussi l’écrit portant cette relation. Tenir un journal, écrire son journal est une activité qui " divise la durée et l’action en une suite d’instants immédiats dont l’unité maximale est la journée " nous précise l’historienne Madeleine Foisil. Il peut s’agir d’un journal intime, exclusivement privé, ou d’un Journal littéraire (Les frères Goncourt, André Gide). Celui qui tient ce journal quotidien peut être appelé diariste.



9 septembre 2001 : Article sur les diaristes


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Textes philosophiques| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com