Exercices pour la conscience

Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 2021, 22, 23, 24,  25, 26.


16. La conscience morale, le dilemme de Heinz

Lire le texte suivant et choisir une réponse parmi celles qui sont proposées, celle que vous êtes capable d'argumenter.

« En Europe, une femme était proche de la mort parce qu’elle était atteinte d’une sorte incurable de cancer. Il y avait pourtant un médicament que les médecins estimaient susceptible de la sauver. C’était une forme de radium qu’un pharmacien, de la ville où habitait son mari (Monsieur Heinz), avait récemment découvert. Le médicament revenait très cher à la fabrication, mais le pharmacien en avait multiplié le prix de vente par dix. Il payait, en effet, 400 dollars pour le radium et vendait la petite dose de médicament 4000 dollars. Heinz était allé voir tous les gens qu’il connaissait pour leur emprunter de l’argent pour acheter le médicament, mais il n’avait pu réunir que 2000 dollars, ce qui correspondait en fait à la moitié du prix. Il était allé dire au pharmacien que sa femme était en train de mourir et qu’il fallait lui vendre le médicament moins cher ou lui permettre de payer plus tard. Mais le pharmacien répondait systématiquement à chacune des demandes : « Non, j’ai découvert ce médicament et je veux gagner de l’argent avec ça ». Alors Heinz, désespéré, décida de rentrer par effraction dans le magasin pour voler le médicament sensé soigner sa femme »

Heinz devait oui ou non voler le médicament ? Le sujet doit préciser si l’action de Heinz (voler le médicament) était quelque chose de bien ou de mal et pourquoi ?

1) Il n’aurait pas dû faire cela ; ce n’est pas bien, il est certain de se faire prendre et aboutira probablement en prison ;

2) Il devait voler le médicament. Si sa femme survit, elle sera encore plus gentille envers lui à cause de cela. Il sera un homme plus heureux ;

3) Il a bien fait d’aider son épouse parce que c’est gentil de le faire ; son épouse ses amis le tiendront en plus haute estime parce qu’il l’a aidée. C’est quelqu’un de bien.

4) L’homme devait obéir à la loi, même si cela devait lui causer des souffrances personnelles. La loi c’est la loi. Il faut la respecter et c’est tout. C’est son devoir.

5) Il a bien fait de voler le médicament parce que le pharmacien était injuste en l’empêchant de prendre soin de son épouse. Il n‘avait pas à obéir à une règle injuste.  Ce qui est juste, c’est ce que dit la conscience.

6) Par principe, sur un plan universel, la vie de son épouse est plus importante que le droit du pharmacien à sa propriété. Il devait voler le médicament.

7) L’élan de la compassion devait le porter à faire ce qu’il fallait faire à ce moment là pour porter secours à sa femme.

Ce questionnaire met en valeur le niveau de la conscience morale selon Laurence Kohlberg. Noter que l'enfant donnera la réponse de 1 à 3. Au-dessus, il y a des formes de moralités fondées différemment. Ceci doit nous aider à préciser sur quoi nous fondons la distinction du bien et du mal. Voir en commentaire, leçon132 § A.


Suite. Liste.


Accueil| Cours de philosophie| Suivi des classes| Exercices pour la conscience| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com