Exercices pour la conscience

Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26.


Il pense dans l'univers  (Exercices proposés par Raymond Ruyer dans La Gnose de Princeton)

9. "Exercice 1.
Par un temps étoilé, passer une nuit sur le sable d'une plage, après avoir lu quelque chose sur les nébuleuse spirales, les quasars, les étoiles à neutrons, etc. Se représenter les bras de la Galaxie, son centre (vers le sagittaire). Essayer de voir, si l'on a de bons yeux, la nébuleuse d'Andromède, notre voisine, ce qui aide à voir la Voie lactée comme du dehors. Surtout se voir en même temps dans les bras de la Galaxie, et s'imaginer en mouvement, entraîné par le soleil ...puis redevenir conscient du 'il pense dans l'univers' que constituent ses propres cogitations. L'antiparadoxe révèle alors sa pierre de touche. Quelque chose est certainement faux dans les théories purement physiques de l'univers Recommencer l'opération (après un long moment où l'on pensera à tout autre chose)".

10. "Exercice 2.
Imaginer l'univers encore tout près de l'explosion initiale ou avant la formation des étoiles, des planètes et des molécules complexes. Ou imaginer la Terre encore agglomérat de poussières cosmiques et continuant de  recevoir des averses de météorites (le détail importe peu) puis se dire: 'il pensera dans l'univers' ".

11. "Exercice 3.
imaginer la Terre redevenue inhabitable et stérilisée, ou même l'univers 'dégradé' (par conversion de matière en rayonnement, égalisation thermique, usure du combustible nucléaire, etc.) puis se dire 'il a eu pensée dans l'univers'".

La Gnose de Princeton, poche, coll. pluriel, p.68.

12. "Exercice bouddhiste :
S'exercer à effacer l'impression fausse que 'je' suis devant mon champ visuel. C'est mon corps (avec mes globes oculaires) qui est devant les objets réels regardés. Mais le champ visuel une fois obtenu n'est plus devant moi. Ce qui me trompe c'est qu'il contient la vision vague et périphérique de mes sourcils, de mon nez, de mes bras, et et de ma poitrine. D'où l'illusion que les images visuelles des objets sont devant mon corps comme les objets vus eux-me^mes; et qu'un oeil spirituel ou magique doit encore regarder ce que mes yeux organiques et mon centre visuel ont produit, à savoir mon champ visuel comme état de mon champ organique en son endroit".

id. p. 95.

(rapprocher des techniques de la vision sans tête de Douglas Harding).


Suite. Liste.


Accueil| Cours de philosophie| Suivi des classes| Exercices pour la conscience| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com