1, 2, page 34, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27,28,29, 30, 31 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 4849, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65,... liste des pages.


La transformation de la conscience

Serge C. 

      Ne pas vouloir entrer dans le récit de ses petits problèmes personnels est une pudeur qui a une très grande valeur. Il y a le poids de l'âge, les problèmes que l'on rencontre dans le vie, toutes les misères et les souffrances etc. Cependant qui est au coeur de tout cela? qui est la personne? La personne n'a pas à être rejetée. Elle est aimable pour ce qu'elle est. Comment se donne-t-elle? suis-je présent à moi-même dans ces circonstances de la vie où je me trouve accablé comme une petite personne limitée? qui est la petite personne limitée?

Alex B.

     Votre renommée est grande et c'est pour cela que je voudrais vous poser cette question, à laquelle je souhaiterais que vous répondiez le plus vite possible : "quel sera, psychologiquement, l'homme du futur?". Je connais votre profondeur d'esprit et votre réponse ne manquera sûrement pas d'être pertinente.
 

Philipe D.

      Laissons au portemanteau la "renommée", la "profondeur d'esprit" et toutes les formules enflées s'il vous plaît!! Accrochons tout cela à l'entrée du forum, au portemanteau. Prenons la question avec le sérieux et la simplicité qu'elle mérite. Elle est exactement dans  la ligne des interrogation du forum.

      L'homme du futur, c'est l'homme que nous préparons maintenant dans le présent. ce n'est pas la peine de compter sur le temps pour accomplir des miracles et changer l'homme actuel si nous ne pouvons pas changer nous même intérieurement maintenant. Nous avons une fâcheuse tendance à croire que l'évolution psychologique va se faire aussi graduellement que l'évolution biologique et en quelque sorte sans nous. Il y a dans cette question un enjeu qui porte sur le statut de l'évolution. Nous souhaitons que l'homme du futur soit meilleur que l'homme d'aujourd'hui, que le temps soit un facteur de changement constructif, en bref, un progrès. Nous croyons dans l'évolution et nous mettons tous nos espoirs dans le futur, parce que le présent n'est pas très glorieux. Cependant, le temps psychologique n'est pas le temps biologique.

     Ce que l'homme du futur sera, est une question en rapport direct avec le rôle du temps psychologique. Or c'est bien justement ce qui mérite toute notre attention : de quelle manière vivons nous dans ce rapport au temps? Pour que le temps psychologique ait un sens, il faut qu'il soit une Durée créatrice et pas une répétition, une simple routine, une habitude. Bref, la Durée vraie, celle qui introduit le passage d'une évolution de la conscience, suppose une changement créateur de chaque instant. Pour qu'il y ait un homme du futur aussi neuf, aussi libre, aussi créateur, que nous le souhaitons dans nos fantasmes les plus idéalistes, il faut que naisse une conscience neuve, libre et créatrice.

Irène B.

     J'entends souvent des personnes parler de maître spirituel. J'ai même entendu dire maintes fois que lorsque "l'élève est prêt", le maître apparaît. Moi aussi j'ai cherché et attendu ce fameux maître.... toute ma vie durant.... et puis un jour j'ai eu une terrible maladie, celle dont on n'ose prononcer le nom sans frémir,  je crois que j'ai eu une prise de conscience (il me semblait en avoir tant eu durant ma pénible vie) plus grande et j'ai trouvé.... que le maître que j'attendais était en moi, plus précisément c'était moi. Toutes les questions métaphysiques, philosophiques, existentialistes que je me suis posées toute ma vie, je n'ai trouvé les réponses nulle part qu'à l'intérieur de moi....
      J'ai trouvé autre chose aussi : que la pensée était co-créatrice, mais cela je la manipulais sans le savoir... et aussi que rien n'est le fait du hasard... les rencontres que l'on fait, ce que l'on dit aux gens qu'on rencontre tous les jours ou .... par hasard ;  certaines paroles marquent et souvent on dit ce que la personne attendait en fait.... moi je crois que la conscience de la planète est en évolution et qu'elle va faire un grand bond. Excusez moi pour ces "divagations" mais c'était "ma pensée du jour, ou mes pensées".

Philippe D.

      Merci pour les pensées du jour qui ne sont pas des divagations ! Sur la question du maître spirituel, il y a dans votre formule un itinéraire essentiel. Dans l'ignorance, pour l'ignorant, le besoin d'un éclairage n'est pas présent. Puis se manifeste dans la conscience une besoin de comprendre, le besoin de comprendre porté consciemment créer le chercheur. Le chercher de vérité, sent la nécessité d'être aidée, il devient disciple. Le disciple qui cherche appelle intérieurement un maître. Mais justement quand il le rencontre, il se rend compte que le maître ne fait que le renvoyer à sa propre autorité intérieure, à son auto-référence. Quand la  conscience  a pris assise dans sa propre auto-référence, elle a trouvé le maître en elle-même. Et on revient au point de départ en un sens car le besoin d'éclairage n'est plus présent, car ce que l'on a cherché en dehors de soi est trouvé en soi-même. Le véritable maître reconduit le disciple à l'assomption de sa propre autonomie. Alors autant la trouve tout de suite sans détour. C'est alors que l'on se rend compte que la maître est présent partout dans les actes la vie quotidienne. Un chien qui passe dans la rue peut-être l'occasion d'une compréhension, comme chacune de mes rencontres.

     Que la pensée soit co-créatrice est peu dire, la pensée est créatrice tout court. que nous ayons conscience ou pas de la pensée n'affecte pas sa puissance de création. Ce que je crois forme ce que je suis. Autant se rendre compte de ce fonctionnement du mental que de le subir.

     Maintenant, sur l'absence de hasard, il faut tout de même être très attentif. Il est vrai que chacun rencontre en fait les personnes qu'il doit rencontrer et au bon moment. Il n'y a pas de hasard en réalité, parce que la réalité est une intelligence qui se manifeste à elle-même. Cependant, cette vérité peut se corrompre en superstition, quand elle est altérée par la peur. Dans l'état de peur, nous avons tendance à voir des signes partout, parce qu'en réalité nous ne faisons que projeter l'image de nos inquiétudes et cela n'a rien à voir avec la corrélation infinie des événements. Les tendance obsessionnelles ont le même effet.

     Quand au grand bond de la conscience de l'humanité, c'est le sujet de travail de ce forum et nous allons devoir nous y arrêter très longuement.

suite.

Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| forum| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com page indexée.