page 1, 2, 34, 5, 67, 8, 9,11, 12, 1314, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23,25,26, 27,28,29,30 page 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58... liste des pages.


La transformation de la conscience


Quetzal  D.

    Oui, je comprend parfaitement le sens de ce forum. mais, peut-il y avoir dans l'action autre chose qu'un ego a l'oeuvre, l'action n'est-il pas le reflet de celui qui agit dans le monde, et ce, sous n'importe qu'elle forme...
déjà ne pas agir, n'es-ce pas déjà être un ego, un individu, une individualité. Je comprend tout a fait que tu prenne mal le fait que je mette en exergue ce point, l'ego, le moi agissant, qui, même dans l'inconscience de l'action, puisqu'il se fait action, la conscience/je filtre et transforme le réel dans le melting-pot de l'ego, et ceci au travers de ses représentations.
   Quand on dis "je suis", l'on dit implicitement "moi-je suis". et Être/exister, se tenir en face du monde, se confond dans notre présence au monde, pour l'autre et par l'autre.

   Quand a la transformation de la conscience, celle-ci, n'est-elle pas elle même a cheval sur le temps, dans une durée ou le monde se jette, dans un présent continue, toujours renouvelé, et ou le futur n'est pas encore et ou le passé n'est déjà plus...

   Ainsi la transformation de la conscience, peut-elle autre chose que l'acte de conscience lui-même en face du temps et dans le temps.. une transformation perpétuelle et continue ou toute représentation, souvenir, se mélange et se recombine, dans l'espoir d'un futur, d'un avenir certains mais encore inconnu.

     Quand a savoir qu'elle forme particulière la conscience vas prendre, quel est son devenir... mystère... je pense qu'ici chacun est juge de ses propres états psychique, du mouvement immanent de son propre être dans le monde, et ceci a travers cette conscience de soi, un moi, et un je pour l'action.

    Mais n'est-ce pas plutôt de la conscience collective, de cet être abstrait, l'être d'un groupe, de son soi culturel dont il serait utile de juger de la transformation. mais de quelle culture?? la notre, française, d'une culture mondialisée et urbaine, ou de celle du peuple bantou?? il y 'a t'il une conscience universelle de l'Homme dans l'homme, et est-ce celle-ci vers laquelle toute les culture peu ou proue tendent a se rejoindre??

 

Philippe D.

   La conscience collective n'est que l'écho des consciences individuelles. Elle ne change qu'avec elles et sa transformation suppose la transformation de la conscience individuelle. L'accent principal porte sur ce que je suis, le reste n'est qu'une extension, une extension chaotique ou ordonnée, à la mesure de mon rayonnement dans le monde. Spéculer sur l'avenir ne nous avance guère, ce qui importe c'est de le créer, et de le créer maintenant. Or il est tout à fait clair qu'une expansion réelle de la conscience affectera la conscience collective. Ce que nous appelons aujourd'hui "culture", n'est qu'un égocentrisme collectif de plus. Une manière de distinguer, de séparer, d'opposer, de se faire valoir par rapport à d'autres. Cela n'a guère de sens et cela ne mérite que d'être jeté aux orties. Vu de l'unité, le paysage est très différent, car la diversité coexiste dans l'unité sans friction.
 

suite 

Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| forum| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com