Humour et philosophie

Page d'humour,        Sur la contingence des futurs


 

Une voyante se présente en colère à un commissariat  et dit : "Je viens porter plainte, je vais être cambriolée demain matin".

     Cette blague soulève un problème de logique sur ce que l'on appelle la contingence des futurs. Si en effet demain, je vais être cambriolé, alors autant prendre mes dispositions tout de suite pour l'éviter en mettant un gardien dès ce soir. Mais à ce moment là je ne serais pas cambriolé, et les futurs sont contingents. Le temps est alors une libre improvisation qui est par nature imprévisible. Si par contre les futurs sont nécessaires, quoi que je fasse, demain je serais cambriolé, mais cela paraît absurde car le seul fait de le savoir me permet de l'éviter. Dans cette seconde conception, le temps est strictement déterminé. Comment peut on alors justifier la voyance? Elle est comme à cheval entre deux conceptions contradictoires du temps. Elle suppose que d'un côté le futur est déjà déterminé, mais de l'autre, elle prétend aussi pouvoir le connaître. La seule solution pour se tirer de ce problème consiste à dire qu'il y a comme des lignes du futur tracées sur lesquelles nous pouvons nous engager, mais en fait, il y en a toujours plusieurs qui s'ouvre devant nous à chaque instant. Ainsi la voyance aurait un sens si elle permet de suivre une ligne du futur, mais elle ne pourrait pas prétendre à l'exactitude, car rien ne dit qu'effectivement nous prendrons cette ligne et pas une autre.

 suite


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Humour et philosophie| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com