Humour et philosophie

Page d'humour,      Sur la parole et l'art de parler


     Un jour, quelqu'un vint voir Socrate et dit:
"- Écoute, Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s'est conduit.
- Arrête! interrompit l'homme sage.
As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis?
- Trois tamis, dit l'autre, rempli d'étonnement?
- Oui, mon bon ami: trois tamis!
Examinons si ce que tu as à me dire peut passer par les trois tamis:
Le premier est celui de la vérité. As-tu contrôlé si tout ce que tu veux me
dire est VRAI?
- Non, je l'ai entendu raconter et...
- Bien, bien. Mais assurément, tu l'as fait passer à travers le deuxième
tamis. C'est celui de la bonté. Est-ce que ce que tu veux me raconter, si ce n'est
pas tout à fait vrai, est au moins quelques chose de BON?
- Hésitant, l'autre répondit: non, ce n'est pas quelque chose de bon, au contraire...
- Hum! dit le Sage, essayons de nous servir du troisième tamis et voyons
s'il est UTILE de me raconter ce que tu as envie de me dire...
- Utile? pas précisément.
- Eh bien! dit Socrate, en souriant, si ce que tu as à me dire, n'est ni
VRAI, ni BON, ni UTILE, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te
conseille de l'oublier! "

Commentaire:

     C'est un texte qui se passerait de tout commentaire, tant il est clair qu'à l'opposé de ce qui est dit ici nous passons beaucoup de temps à parler pour ne rien dire!! Si ce n'était que cela, nous parlons sans prendre garde de la puissance que recèle la parole. Parler n'est jamais gratuit. Pas plus que  penser. L'art de parler, c'est aussi l'art de parler à propos, l'art de donner dans la parole, d'éclairer.  Savoir tenir sa langue, c'est donner au silence qui est entre les mots tout son poids, c'est rendre à la parole la dignité qui la rend capable de porter le vérité, d'éveiller, de toucher. Sans la vérité que vaut la Parole? Sans l'intention d'apporter, de donner, que vaut la Parole? Que vaut la parole, si elle sert à colporter des insanités stupides? 

    Le dernier conseil donné dans le texte a aussi son importance. A quoi bon s'encombrer l'esprit de ce qui n'est ni utile, ni bon, ni vrai? 

     Le seul point que nous pourrions porter contre ce texte serait peut-être de dire et le BEAU? Le beau après tout n'a pas besoin d'être utile, ni bon, ni vrai. N'y a t-il pas des parole qui ont leur place dans le discours, tout simplement parce qu'elles sont belles? 

De la part de Lise que je remercie, ainsi que Philippe qui lui a transmis ce texte.
 

suite.


Bienvenue| Cours de philosophie| Suivi des classes| Humour et philosophie| Liens sur la philosophie| Nos travaux| Informations
 philosophie.spiritualite@gmail.com