Serge Carfantan

 Questions philosophiques

 

 format papier Au format numérique

 

 

 

 

 

  Kindle

 

E-pub

 

Prix public : 
7,62 €
Auteur :  Serge Carfantan
Titre : Questions philosophiques
Autoédition  Philosophie et spiritualité
Hors collection
Date de Parution : 08/2016, version 1.0.
dernière révision : 05/02/2017
 
  • ISBN-10: 1537039067
  • ISBN-13: 978-1537039060
  • Prix public : 10,80  €  TTC
    Format : 140 mm x 217 mm
      278 pages
    Sommaire :

    Préface
    Introduction
    A quelles conditions une activité est-elle un travail ?
    Accomplir tous ses désirs, est-ce une bonne règle de vie ?
    A-t-on raison d’accuser la technique ?
    Autrui est-il un autre moi-même ?
    Autrui peut-il être pour moi autre chose qu’un obstacle ou un moyen ?
    Bien gouverner, est-ce donner satisfaction à l’opinion publique ?
     Ce qui est imprévu était-il imprévisible ?
    « Compter sur autrui" ou "compter avec autrui", qu'est-ce qui distingue ces deux expressions ?
    Connaissons-nous mieux le présent que le passé ?
    Constater que la vérité change avec le temps doit-il incliner au scepticisme ?
    Dans quelle mesure est-il injurieux de qualifier un être humain d’inconscient ?
    Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?
    Désirer, est-ce nécessairement souffrir ?
    D'où vient la force des préjugés ?
    En quel sens faut-il reconnaître ou rejeter le relativisme moral ?
    En quel sens la connaissance scientifique peut-elle être un désenchantement du monde ?
    En quel sens la pensée est-elle le propre de l’homme ?
    En quel sens la société dénature-t-elle l'homme ?
    Entre sauvage et inhumain y a-t-il une différence ?
    Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi ?
    Est-il juste de dire que seul le présent existe ?
    Faut-il aimer pour respecter ?
    Faut-il donner un sens à la souffrance ?
    Faut-il être connaisseur pour apprécier une œuvre d'art ?
    Faut-il fixer des limites à l’esprit critique ?
    Imaginer, est-ce nier la réalité ?
    L’homme maîtrise-t-il le développement de la technique ?
    La connaissance de soi peut-elle être sincère ?
    La conscience que nous avons de nous-même dépend-t-elle de la société ?
    La création artistique a-t-elle quelque chose à attendre ou à redouter de la production industrielle ?
    La difficulté de comprendre les autres fausse-t-elle tout rapport avec eux ?
    La diversité des cultures est-elle un obstacle à l’unité du genre humain ?
    La féminité est-elle un artifice de culture ou une différenciation de nature ?
    La liberté de penser consiste-t-elle à penser n’importe quoi ?
    La notion d’inconscient introduit-elle un fatalité dans la vie humaine ?
    La passion éloigne-t-elle de la réalité ? 132 La pensée de la mort importe-t-elle à la vie ?
    La science ne fournit-elle que des certitudes ?
    L’activité de l’artiste, relève-t-elle du travail ou bien du jeu ?
    L’art peut-il se passer de maîtrise technique ?
    L'avenir est-il comme une page blanche ?
    Le barbare est-ce toujours l’autre ?
    Le bonheur est-il affaire privée ?
    Le désir est-il par nature illimité?
    Le désir suppose-t-il la connaissance préalable de son objet ?
    Le hasard est-il une explication ?
    Le journaliste peut-il décider qu'un événement est historique ?
    Le langage sert-il à parler ou bien à penser ?
    Le loisir peut-il avoir un sens quand le travail n’en n’a pas ?
    Le sentiment du devoir accompli suffit-il à fonder la moralité de nos actions ?
    Le silence ne dit-il rien ?
    Le temps constitue-t-il pour l’homme une limite ?
    Le travail contribue-t-il à unir les hommes ou à les diviser ?
    Le verbe exister a-t-il le même sens quand on dit « Dieu existe », « le soleil existe », « j’existe » ?
    Les connaissances scientifiques peuvent-elles servir à lutter contre le fanatisme ?
    Les objets techniques nous imposent-ils une façon de penser ou simplement une manière de vivre ?
    L'expérience peut-elle se définir comme une soumission aux faits ?
    L'expression "l'erreur est humaine" signifie-t-elle une excuse, une constatation, ou une condamnation ?
    L’homme se reconnaît-il dans ses passions ou dans leur maîtrise ?
    L'idée de progrès historique est-elle encore pensable ou est-ce le mythe moderne par excellence ?
    L’idée d’inconscient exclut-elle l’idée de liberté ?
    L’idée d’une liberté totale a-t-elle un sens ?
    Conclusion
     

         

     

    Enfin une approche directe, claire, lisible, sans érudition excessive, des sujets de philosophie du bac ! La preuve que l’on peut très bien par soi-même s’exercer à décortiquer une question en étant très attentif à son objet, sans passer par l’assimilation préalable d’une longue préparation. Toute question bien posée contient en elle-même sa réponse. Mais encore faut-il justement bien la poser ! Ce qui veut dire l’expliciter dans le détail. Passer du temps avec la question. Cela nécessite un grand souci de clarté, le sens des distinctions et par-dessus tout l’aptitude à empoigner directement du réel à travers la question posée. Il faut viser la prise directe et saisir la question avec un sérieux immense, un sens du pathétique même, pour découvrir là où une question touche directement au sens, à l’existentiel. Les études de ce volume ont toutefois une portée ouverte, au-delà des seuls candidats du bac, elle s’adresse à un public bien plus large.

    Dans ce livre, vous trouverez une série d’investigations de sujets du bac. La rédaction s’étale sur bien des années. Elle a à peine été retouchée. L’utilisation, du point de vue du professeur est celle-ci : Après avoir proposé le sujet aux élèves, une fois les devoirs ramassés, le corrigé est distribué sous forme de photocopies, juste avant que les copies ne soient rendus. La taille des corrigés est alors réduite à une seule page. Dans l’attente de recevoir sa copie, c’est une manière de faire le point sur ce qui a été vu ou pas. Aucun plan n’est proposé et surtout pas de dissertation type qui laisserait croire qu’il n’y a qu’une seule bonne façon de traiter la question. Au contraire, ici l’analyse des questions ouvre des pistes qui autorisent plusieurs manières de s’y prendre. 

     


    Bienvenue| Cours de philosophieLiens sur la philosophie| Livres| Informations
     
    philosophie.spiritualite@gmail.com