Derniers conseils avant le bac

- Une fois dans la salle, remplissez tout de suite les entêtes, demandez deux feuilles doubles.

-Quand les sujets sont distribués ne vous occupez pas des réactions autour de vous, lisez les trois sujets attentivement, prenez celui pour lequel vous avez le plus de connaissances et surtout ne changez pas ensuite.

- Ne soyez pas irrationnels dans le choix du sujet, ce n'est pas parce que le sujet est "plaisant" que vous allez savoir le traiter. Si vous retrouvez la lignée d'un cours, tant mieux. Surtout si le sujet a plus ou moins été traité pendant l'année. Ce n'est pas le moment de penser: "oh, je ne vais pas le prendre, on l'a déjà fait cette année"!

- Passée une heure, il faut se mettre à rédiger d'une seule traite jusqu'à la fin de l'épreuve. Vous devriez avoir fait l'analyse du sujet, avoir votre plan détaillé, l'introduction au brouillon et quelques notes pour une conclusion. Ne continuez pas des brouillons au-delà.

- N'oubliez pas les termes duels du sujet. Faite un tableau si cela s'y prête et réfléchissez aux oppositions impliquées (rappelez-vous Rousseau état de nature/état social).

- De préférence une couleur d'écriture foncée. Le bleu clair se délaye avec la chaleur et devient illisible. Soignez votre écriture, la plus belle possible. Vous perdez un point au moins si vous demandez au correcteur de déchiffrer avec une loupe.

- Soignez la présentation. On devrait voir les parties.

- Ne souligner que les oeuvres d'auteurs et les distinctions conceptuelles (par exemple le fait/ le droit). Ne rien écrire en capitale.

- Soignez l'introduction: vive, précise, interrogative, dérangeante.

- Vous pouvez tout dire, si votre audace vous effraye, formulez de manière interrogative (... Ne peut-on remettre en cause l'existence même des États?...)

- Il est INDISPENSABLE que la copie contienne des références et des exemples.

- Sur le texte, posez vous constamment la question "pourquoi penser cela?" et aussi "qu'est-ce que cela implique?".