Leçon 313.   De la fraude à la fabrique de l'ignorance        pdf téléchargement     Téléchargement du dossier de la teçon

Nous avons peut-être souvenir dans nos tous premiers pas en philosophie quand, relisant Platon, nous découvrions que l’ignorance peut s’entendre dans deux sens différents. Le premier, le plus commun, dit que l’ignorant est ignare, inculte au sens vide de savoir. Le second, que Socrate a exhibé de manière remarquable, dit que l’ignorant est celui dont l’esprit est dans la confusion des opinions. Il mélange tout sans distinction, loin d’avoir l’esprit vide est au contraire plein à ras bord, plein d’opinions dont il est incapable de fournir une justification précise dès qu’on le questionne. Si dans le premier cas, il y a une gêne, voire, une honte de ne pas savoir, dans le second, l’ignorance peut très bien aller avec une certaine arrogance, car entiché d’une opinion, l’ignorant croit savoir.  Il n’en démord pas. En fait il répète ce qu’il a entendu dire, il répète le prêt à penser de la doxa en croyant disposer de la vérité.

Nous aurions donc intérêt à étudier l’art et la manière de créer de la confusion dans l’esprit de quelqu’un car nous pourrions comprendre ce que veut dire la fabrique de l’ignorance. Cette expression est voisine d’une autre très célèbre après Chomsky, la fabrique du consentement. La démarche de Chomsky est bien définie. À partir d’une analyse fouillée des médias mainstream, il montre à quel point ils sont devenus dépendants d’intérêts financiers, ce qui élimine de facto l’idée chère aux année 1970 du « quatrième pouvoir ». La fonction sociale des médias mainstream est de fabriquer de l’opinion en direction des masses, de fabriquer de la doxa. En revanche, on ne voit pas très bien ce que pourrait vouloir dire la « fabrique de l’ignorance », c’est plutôt paradoxal, car quand on fabrique, on fabrique quelque chose et non pas rien or l’ignorance à priori, c’est du rien. Enfin… À moins que… à moins que Socrate n’ait raison et que dans notre monde actuel, il y ait un usage pernicieux de procédés pour produire de la confusion dans les esprits. Donc, dans quelle mesure peut-on parler d’une fabrique de l’ignorance ?   De quelle ignorance parle-t-on dans ce cas ? N’est-ce pas exactement à quoi nous assistons depuis le début de l’affaire corona ?


*    *
*

*   *
*

----------- L'accès à totalité de la leçon est protégé. Cliquer sur ce lien pour obtenir le dossier

 

Vos commentaires

Questions:

 

 

 

     © Philosophie et spiritualité, 2021, Serge Carfantan,
Accueil. Télécharger, Index analytique. Notions.


Le site Philosophie et spiritualité autorise les emprunts de courtes citations des textes qu'il publie, mais vous devez mentionner vos sources en donnant le nom de l'auteur et celui du livre en dessous du titre. Rappel : la version HTML n'est qu'un brouillon. Demandez par mail la version définitive, vous obtiendrez le dossier complet qui a servi à la préparation de la leçon.