Philosophie et Spiritualité
 

Exercices de lucidité. La prise de conscience.

Nous avons ici noté des exercices visant à mettre en rapport de manière constante la connaissance et la vie quotidienne. Il s'agit surtout d'apprendre par soi-même en observant le fonctionnement du mental. Le voir lucide est bien plus qu'un exercice. Il est la conscience même.

Vous pouvez faire des propositions, écrivez au site. Revenir sur la liste.

Exercices : 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25,
26
.

14. L'apparition de l'image de l'autre : l'exemple de la célébrité

       Comprendre à quel point l'image de l'autre joue un rôle fondamental dans nos relations est essentiel et il est assez facile de prendre conscience de son intervention sur un cas extrême. Rappelez-vous ce qui s'est passé quand vous avez croisé une célébrité du show business ou du sport. Vous étiez avec des amis à la terrasse d'un café, derrière, il y avait un vieux monsieur et à sa droite une jolie femme bien mise. Vous les avez regardé comme des êtres humains, peut être avez vous échangé quelques mots et souri avec eux. Et voilà que l'on vous dit "c'est Untel, le célèbre acteur de cinéma, tu ne l'as pas reconnu?". Et là une pensée jaillit, le trouble vous envahit, le mental devient délirant, vous être maladroit, vous vous comportez comme un imbécile. Bouffée émotionnelle garantie. "Vous vous rendez compte, c'est Untel!..." Il n'y a plus de communication, tout devient artificiel et ridicule, vous êtes complètement submergé par l'image de l'autre et vous ne voyez plus la personne. Vous êtes ébloui par une image. Quand on a vu exactement ce qui se produit et le délire de projection, la chose devient très claire. Il est parfaitement possible d'aller plus vite que la pensée-image, de la court-circuiter, de la mettre hors jeu avant qu'elle ne fasse des ravages. Et vous gardez la communication directe avec l'autre, vous ne cassez pas la relation avec une pensée opportune. Vous êtes avec un être humain en relation.

Un exemple, l'entrevue de Krishnamurti avec la Reine Elisabeth et la manière très simple dont il en parle "une personne un peu timide...". K. n'est pas du tout démonté, ni influencé par l'image. Idem, la visite du Dalai Lama à K.